Les mots d’excuses

 

Lorsque pour une raison quelconque un élève ne pouvait se rendre en classe, un mot d’excuse devait-être rédigé par les parents, sur lequel était exposé les motifs de cette absence.

 

Les archives communales contiennent un dossier où sont conservés 274 de ces mots d’excuses.

 

La majorité de ces mots sont datés de la période où M. Rondel a exercé, c’est-à-dire entre 1881 et 1892.

 

Nous en retrouvons 5 pour la période de Mlle Guillaume au début des années 1923.

 

L’essentiel de ces mots d’excuses portent sur des absences pour cause de maladie (indispositions, rhumes essentiellement).

 

Absences pour apporter une aide aux parents. Travaux à la maison (Pour aider la mère dans ses travaux ménagers). Pour les travaux extérieurs (Récoltes diverses, plantation, « plantage » de pommes de terre, etc.).

 

Absences pour cause de maladie d’un parent, d’un frère, d’une sœur.

 

Absences pour voyages chez des parents hors de St Jean.

 

Absences en raison de noces, baptêmes, enterrements, communions, fêtes.

 

Absences dues en raison du mauvais temps, en particulier en présence de la neige.

 

Quelques-uns sont d’une simplicité émouvante comme celui-ci daté de 1887.

Les mots d’excuses

Ces mots d’excuses sont adressés soit à l’instituteur, M. Rondel nommément, à l’inspecteur, au Maire ou à la commission scolaire. Cette dernière les examinait et donnait son avis et il arrivait souvent, lorsque les raisons évoquées ne lui paraissaient pas satisfaisantes, de faire des observations aux parents leur rappelant la nécessité d’être assidu à l’école, la scolarisation étant obligatoire.

 

De nombreux parents ne comprenait pas toujours cette obligation, eux qui, pour la plupart avaient une instruction relative et qui avaient passé une enfance partagée entre l’école et les travaux aux champs ou en forêt, et pour les filles auprès de la mère et de ses frères et sœurs en bas âge.

à suivre…

Filed under: Histoire de Saint-Jean