Vente de l’ancien couvent (suite)

 

Cugnières est le brioleur sur lequel nous avons déjà écrit un article (voir « Les Brioleurs » 1er septembre 2011). Rappelons que ce personnage utilisa la salle capitulaire pour y loger ses mulets, contribuant ainsi largement à sa dégradation. Une gravure d’époque nous rappelle cet épisode.

Vente de l'ancien couvent (suite)
Vente de l'ancien couvent (suite)

C’est encore lui qui poursuivit la démolition des anciens bâtiments conventuels, commencée par son prédécesseur, en 1827-1828 (voir l’article « Les bâtiments conventuels de l’abbaye  – 6 février 2012). La gravure ci-dessous qui doit dater de cette époque, déjà publiée, montre la démolition en cours des bâtiments.

 

Léré note dans ses écrits (référence VDC 197/XVII-16-a) : « M. Tassart de l’Essart l’abbesse à vendu St Jean aux Bois 26 000f à CUGNIÈRES brioleur de St Jean qui a fait décharger le contrat de 5 000f. Il est fort embarrassé pour payer le reste. Le 5 avril 1828 il ne restait plus que deux petits bâtiments, la portion la plus considérable des autres a été démolie et les matériaux vendus (1 800f remis à Tassart) à Trosly, à Morienval et surtout les bois. Il paraît que les murs ne sont pas encore démolis ».

Vente de l'ancien couvent (suite)

Le 18 juillet Cugnières revendra la propriété à Messieurs Lion et Lebrun, entrepreneurs à Compiègne.

 

Durant le temps où il l’avait occupé, très certainement en raison de ses difficultés financières, monsieur Cugnières avait commencé à la démembrer, en cédant des portions de terrains à messieurs Lessaint, Boutanquoi et Verrière de Saint-Jean. 

 

à suivre…

Retour haut de page