Destructions dues au grand gibier

Dans sa séance du 14 août 1898, le conseil municipal, adopte une délibération par laquelle, suite aux dégâts occasionnés par le grand gibier, il "appelle toute la bienveillance de l'administration forestière sur cet état de choses".

 

Nous pouvons nous demander ce que le conseil entendait par cette "bienveillance". Demandait-il, comme cela lui était déjà arrivé, l'autorisation d'organiser des battues en forêt ? 

 

Transmise au préfet cette délibération, est adressée à l'administration forestière qui fait réponse.

 

Cette dernière, communiquée au maire par le sous préfet, donna-t-elle satisfaction au conseil ?

Destructions dues au grand gibier
Destructions dues au grand gibier
Destructions dues au grand gibier
Destructions dues au grand gibier
Retour haut de page