Les pommiers du grand Pilot

 

Voici venu le temps des pommes. Dans divers propriétés, sur les espaces verts qui entourent les maisons, subsistent encore des pommiers qui chaque années se chargent de fruits.

 

Dans les anciens jardins abandonnés depuis longtemps, à l'intérieur du village entre la rue des Plaideurs et le chemin du Ru par exemple, se trouvent encore quelques pommiers dont certains donnent encore.

 

Si plus grand monde ne s'intéresse à ces pommes, les biches, la nuit venue, s'en chargent et il n'est pas rare de les entendre croquer le fruit défendu.

Dans le fouillis des anciens jardins subsistent quelques pommiers

Dans le fouillis des anciens jardins subsistent quelques pommiers

 

Faire des greffes aux arbres fruitiers et surtout les réussir n'est, paraît-il, pas donné à tout le monde.

 

Aussi, en arrivant au pays il y a une quarantaine d'années, nous entendions à la saison des pommes, les anciens, Blanche Berganzo en particulier, nous parler des « Pommiers au Grand Pilot », un spécialiste de la greffe des arbres fruitiers, qui aurait, disaient-ils greffé la majorité des pommiers de Saint-Jean.

 

Ignorant si cette vérité est peut-être exagérée ou pas, préservons cette légende propre à Saint-Jean et continuons de manger les pommes du « Grand Pilot ».

Les pommiers du grand Pilot
Retour haut de page