L’édit de Roussillon

 

Le 9 août 1654, d’ici quelques jours, il y aura 450 ans que :

 

le 1er janvier devient le premier jour de l’année.

 

Le 1er janvier a été ordonné premier jour de l’année par l’Édit de Roussillon, signé en 1654 dans la cité iséroise du même nom. Jusque-là, les états et provinces commençaient leur année à une date variable, qui pouvait correspondre à une fête fixe, au jour de Noël, ou encore à une fête mobile comme Pâques. (Lyon le 25 décembre, Vienne le 25 mars par exemple)


ek8hdm5pic8h7tmLe 9 août 1564, Charles IX instaure le début de l’année au 1er janvier dans tout le royaume de France. Mais c’est par un concours de circons-tances que cette décision fut prise en Isère, à Roussillon.


Au cours de l’année 1564, profitant de la paix retrouvée entre partis catholique et protestant, Catherine de Médicis décide d’entreprendre un long voyage à travers le royaume de France pour renforcer dans les provinces le sentiment monarchique. Accompagnée du nouveau roi, Charles IX, âgé de 13 ans, d’une escorte armée et de la cour, cette « randonnée » royale s’installe à Lyon. Une terrible épidémie de peste se déclare alors, qui se répand en quelques jours, obligeant le jeune roi et les siens à trouver refuge à Roussillon, à 50 kilomètres de Lyon, dans le château de style florentin récemment édifié par le cardinal de Tournon. le-texte-de-l-edit-de-roussillonÀ Roussillon, la cour passe de fête en fête un agréable séjour, interrompu par quelques séances de travail. Le souverain accompagné de ses ministres, Michel de l’Hospital et Sébastien de l’Aubespine, révise ainsi une loi relative à la justice et la police de son royaume, qui avait été rejetée par le parlement de Paris avant son départ. Il y ajoute l’article 39, stipulant que l’année commence désormais le 1er janvier dans tout le royaume de France. Acceptée et enregis-trée par le parlement de Paris, en décem-bre 1564, l’ordonnance de Roussillon est appliquée plus ou moins rapidement selon les villes ; à Paris en 1567, mais à Beauvais en 1580. Par la suite, en 1582, le pape Grégoire XIII réformera le calendrier julien, et étendra cette mesure à toute la chrétienté. Au fil des siècles, l’usage du calendrier grégorien se répandra à travers le monde.

 

450 ans edit roussillon 1786« Voulons et ordonnons qu’en tous actes, registres, instruments, contracts, ordon-nances, édicts, tant patentes que missives, et toutes escripture privée, l’année commance doresénavant et soit comptée du premier jour de ce moys de janvier. Donné à Roussillon, le neufieme jour d’aoust, l’an de grâce mil cinq cens soixante-quatre. Et de notre règne le quatriesme. Ainsi signé par le Roy en son Conseil ».

                                                              Sébastien de l’Aubespine.

 

Retour haut de page