A Saint-Jean il y a 160 ans (1)

 

Une-page-d-histoire.jpg

 

Les événements politiques de la fin 1851, de l’année 1852 et du début de 1853 tels que ceux-ci se répercutent à Saint-Jean-aux-Bois.                                              

Le coup d’état du 2 décembre 1851 de Louis-Napoléon Bonaparte, président de la République française ne créé pas de bouleversements particuliers au village, tout au plus le maire en est-il informé par les circulaires provenant de la préfecture. Ainsi celle du 12 décembre qui donne communication aux maires du décret du 2 décembre qui met la première division militaire, dont le département de l’Oise fait partie, en état de siège. 

 

Les 20 et 21 décembre 1851, les français sont appelés à se prononcer sur la résolution suivante :

                                                                                                   

Le peuple veut le maintien de l’autorité de Louis-Napoléon Bonaparte, et lui donne les pouvoirs nécessaires pour faire une Constitution d’après les bases établies dans sa proclamation du 2 décembre ;


Considérant que les bases proposées à l’acceptation du peuple étaient :

1° Un chef responsable nommé pour dix ans ;        

2° Des ministres dépendants du pouvoir exécutif seul ;

3° Un conseil d’Etat formé des hommes les plus distingués, préparant les lois et en soutenant la discussion devant le corps législatif ;

4° Un corps législatif discutant et votant les lois, nommé par le suffrage universel, sans scrutin de liste qui fausse l’élection ;

5° Une seconde assemblée formé de toutes les illustrations du pays, pouvoir pondérateur, gardien du pacte fondamental et des libertés publiques ;


Cette résolution est approuvée par sept millions cinq cent mille suffrages. Si nous ignorons les résultats du vote pour Saint-Jean, nous connaissons par contre un texte adressé à Louis-Napoléon Bonaparte suite au vote de la résolution lui accordant les pleins pouvoirs, signé du conseil municipal et daté du 15 février 1852. La rédaction de ce texte, au regard des délibérations habituellement votées par nos édiles municipaux empreints de plus grande simplicité, semble pour l’occasion, leur avoir été suggérée.


 

De-libe-ration-du-conseil.jpg

à suivre…

Retour haut de page