Après le presbytère

Il est constitué le 1er juillet 1931 à Saint-Jean-aux-Bois, une société à responsabilité limitée, réglée par la loi du 7 mars 1925, dont les statuts sont enregistrés à Compiègne le 28 juillet suivant, intitulée « Maison de repos » de Saint-Jean-aux-Bois.


Cette société a pour objet, comme le précise son article 2 : «la création et l’exploitation d’un établissement pour recevoir les malades nerveux, surmenés, épuisés, anxieux, insomniques, asthéniques, et psychasthéniques, à l’exclusion des maladies mentales et des maladies contagieuses ; toutes opérations financières, mobilières ou immobilières pouvant se rattacher directement ou indirectement à l’objet social ou pouvant en faciliter l’extension ou le développement

 

Statuts-maison-de-repos.jpg

Extrait des statuts paru dans la presse dans la rubrique des annonces légales

 

L’immeuble acheté sera pris en location par cette société. Le docteur Hammel, qui dirige la maison de repos de “Béthanie” à Malassise, s’y installe avec sa famille, ainsi que le rappelle sa fille, Yveline Sullerot dans ses souvenirs:

 

Après avoir habité la clinique même, nous, les enfants, sommes allés nous installer avec notre mère au village, dans cette belle maison qu’on appelle “le presbytère”, juste en face de la vieille porte fortifiée de Saint-Jean-aux-Bois.

Retour haut de page