Location du presbytère

De la même manière que cela s’était passé pour le traitement du desservant, les élections du mois de mai 1908 avec l’arrivée d’une nouvelle municipalité, mettront fin à cette passe d’armes.

 

Le presbytère viendra à l’ordre du jour du conseil le 8 novembre 1908, où il sera décidé de le mettre en location, somme toute comme l’avait décidé le précédent conseil, mais dans un état d’esprit un peu différent, avec des conditions financières plus avantageuses pour la commune et sans le maintien du curé dans les lieux. 

 

1-8-novembre-1908.jpg

 

Cette délibération est approuvée par le préfet le 30 décembre 1908. Le 2 novembre 1908 le maire s’engage à louer le presbytère à monsieur Rapin.

 

1-1908-2-nov.jpg

 

Le bail est signé le 9 décembre 1908 avec une modification de l’article 8. Alors que le texte retenu par le conseil précisait que le presbytère ne servirait ni d’auberge, ni d’hôtel, le bail tout en maintenant ces deux clauses ajoute cependant la possibilité pour le preneur d’y installer une pension de famille. Ce bail est approuvé par le préfet le 30 décembre 1908.

 

Bail-Rapin.jpg

 

2-20-de-cembre-1908-Bail.jpg

à suivre…

2 réflexions sur “Location du presbytère”

  1. Un certain Jean Pierre doit être ravi de connaître tant de détails sur l’origine de sa propriété.

    1. Je l’espère, car jusqu’à présent il reste convaincu qu’il s’agit d’une ancienne maison bourgeoise.

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page