1835-Construction d’un presbytère(15)

Déplacement du calvaire de la place commune

 

Le Conseil doit alors résoudre un problème posé par la construction du presbytère. Nous avons déjà écrit que sur la place commune il existait un calvaire. Or il se trouve, une fois les travaux terminés, que ce calvaire se situe à l’intérieur de la cour du presbytère et de plus face à une fenêtre. Il est donc envisagé de le déplacer dans un autre lieu.

 

L’emplacement choisi se situera au bout de la grande rue (rue des Meuniers actuelle) au carrefour de St Jean (lieu qui n’a pas changé depuis) sur une partie de terrain communal, excédent du nouvel alignement de la rue.

 

P1010051.JPG

 

Lors de sa séance du 21 mai 1843, le Conseil décide, en accord avec le curé, de retenir cet emplacement

 

21-mai-1843-De-plac.-calvaire-copie-1.jpg

 

18-mai-1843-Soumission-Harlaut.jpg

 

Le  23 juillet suivant, le Préfet ayant donné son autorisation à ces travaux 8 jours plus tôt, le Conseil confirme l’emplacement retenu.

 

23-juillet-1843-Emplacement-calvaire.jpg

 

Le  3 septembre 1843, le Conseil municipal convoque M. Beaulieu Alexandre, garde particulier de la forêt de Compiègne, et Mme veuve Labbé, sa belle-mère, pour s’entendre au sujet du mur qui sépare leur propriété du nouvel emplacement du calvaire.

 

3-sept.-1843-Emplac.-calvaire.jpg

 

Par la suite en 1870 et 1892, le calvaire connaîtra quelques réfections et modifications. En 1904, l’entourage sera complétement modifié avec abaissement du muret et pose d’un grillage.

 

En 1986 il est restauré ; un nouveau muret est construit à son pourtour et la croix de bois est remplacée ; le christ qui se trouvait sur l’ancienne croix est remis en place sur la nouvelle.

 à suivre…

Retour haut de page