1835-Construction d’un presbytère (1)

Les anciens bâtiments claustraux, qui depuis l’extinction de l’abbaye en 1761 servaient de presbytère au curé Bonvalot desservant de la paroisse, avaient perdu cette affectation avec leur vente en 1794 comme biens nationaux. De plus leur état de délabrement ne permettait plus  leur utilisation comme tel.

 

Le dernier ministre du culte en poste, M. Collas jusqu’en 1803, logeait dans une petite maison dont le loyer était pris en charge par la municipalité. Une délibération du conseil en date du douze thermidor an XI (31 juillet 1803) rappelle la situation de la commune à ce moment là.

 

1-De-lib.-du-12-thermid.jpg

 

Comme le souligne une délibération du Conseil, “c’est à cause de sa petitesse et parce que la commune ne pouvait pas loger décemment un desservant ” que depuis plus de trente ans aucun prêtre n’avait été nommé à St Jean.


Durant cette période la célébration des offices était assurée par des desservants venant de l’extérieur.


Face à cette situation peu orthodoxe, il faut le reconnaître, l’évêque de Beauvais avait fait en 1823 la proposition de transférer le titre de succursale de Saint-Jean à celle de Margny et de réunir pour le culte, la paroisse de Saint-Jean à celle de Vieux-Moulin. Cette idée fut loin d’être accueillie avec bienveillance dans le village.


Le 25 janvier 1824, le conseil municipal adopte la délibération suivante:

 

Voeu-du-conseil-1824.jpg

 

Le conseil de fabrique adopte une résolution allant dans le même sens.

 

1 RECTO

Copie de la première page de la délibération du conseil de fabrique

 

2-De-lib.-conseil-de-fabrique-copie-2.jpg

 

 

Ce n’est que devant la résolution du conseil municipal, du conseil de fabrique et des habitants de ne pas accepter cette solution que l’évêché ne met pas ce projet à exécution.

 

Mais cette situation restait précaire et les projets de l’évêché pouvaient être ressortis à tous instants.


Il fallait donc trouver une solution qui permette d’avoir la présence permanente d’un curé à Saint-Jean, et pour cela il fallait le fidéliser par un hébergement approprié.

à suivre … 

Retour haut de page