Les grisailles (3)

 

Les bordures, étroites, qui consistent en un rang de feuillage, disposé en palmettes, en rinceaux ou en petits bouquets, sont serties de rangs de perles ou de losanges.

 

Il est possible de penser qu’il faut considérer ces grisailles comme antérieures au vitrail légendaire et admettre que, primitivement, l’église, au moins dans ses partie orientales, fut entièrement vitrée de cette façon économique, jusqu’à ce qu’un généreux donateur ait permis de garnir plus luxueusement la fenêtre centrale du chevet.

 

Côté D vitrail entier

 

Dans l’immédiat le maire et le conseil municipal, ainsi que l’assocation des Amis de l’Abbatiale et son président suivent de près le dossier de restauration de ces vitraux afin de leur rendre leur éclat d’antan.

 

Grisailles-co-te--droit.jpg

 

Le premier à aboutir, compte tenu de son avancement, reste le remplacement du contre-plaqué qui depuis des années obstrut l’oculus du transept nord.

 

Oculus-1911.jpg


Retour haut de page