Le ramassage des ordures ménagères (5)

Ces charges, au fil des ans, ne cesseront d’augmenter tant et si bien qu’en 1984, au 1er mai, le ramassage transport compris, passe à 17 229,28f TTC par an soit 1 435,77f par mois.

 

Le 11 octobre 1985, en application des dispositions de l’arrêté ministériel n° 84-74/A du 19 novembre 1984 qui stipule que les tarifs de ramassage des ordures ménagères peuvent être majorés de 3,5%, monsieur Flamant présente une augmentation du taris de ramassage des ordures ménagères à compter du 1er juillet 1985.

 

Collecte-du-verre.jpg

Le camion de récupération du verre


Le ramassage passe à 1 729,97f par mois TTC. Cette augmentation étant conforme aux dispositions de l’arrêté ci-dessus le conseil municipal accepte cette augmentation.

 

Entre temps le conseil municipal avait décidé d’ajouter au ramassage des déchet ménagers celui des objets encombrants qui au départ se faisait deux fois dans l’année.

 

En 1987, l’enlèvement est confié à une nouvelle entreprise, la Compagnie Générale d’Entreprises Automobiles (C.G.E.A.). Ce n’est pas pour autant que les tarifs seront revus à la baisse. Les révisions se font dorénavant en fonctions des variations des conditions économiques. Sachant que celles-ci n’ont pas tendance à baisser, ce coefficient passe pour le 2e semestre 1987 de 1,0154 à 1,0263 pour le 1er semestre 1988.

 

Container-enterre-.jpgAu mois de mars 1988, le conseil municipal décide de faire placer un container pour la récupération des bouteilles et récipients en verre. Devant le succès de cette expé-rience, d’autres suivront. Aujourd’hui c’est un container enterré qui se trouve au bout de la rue des Meuniers. L’esthétique du village s’en trouve améliorée.

 

C’est ainsi que d’année en année le ramassage des déchets sera continuellement amélioré pour en arriver à ce que nous connaissons aujourd’hui.

Retour haut de page