L’électricité dans la commune (4)

Le 25 novembre 1934, le conseil demande un changement du transformateur : « L’intensité du courant étant trop faible dans les habitations quand toutes les lampes de la commune sont allumées et particulièrement les dimanches et fêtes où la lumière est dans toutes les salles de café, vu les réclamations de bon nombre d’usagers, le conseil décide de faire savoir à la S.I.C.A.E. qu’il est convenu de modifier le transformateur, celui existant actuellement n’étant installé qu’à titre provisoire. »


Par la suite, toutes les décisions prises ne viseront qu’à l’amélioration du réseau et de la distribution, visant à parfaire le confort de l’usager.


En 1964 que le courant électrique passe de 110/220 volts à 220/380. Délibérations du14 mai 1963 et du 20 septembre suivant.


1-copie.jpgL’esthétique du village ne sera pas négligée, les plus importantes modifications, en plusieurs tranches à partir de 1984, concernent la disparition des poteaux de bois et de béton avec les fils aériens, avec l’enfouissement des câbles électriques et téléphoniques. Ce sera ensuite le tour de Malassise en 1988 et La Brévière en 1989. (Dates des décisions du conseil municipal)


Un transformateur est construit, en 1984, accolé au mur de l’ancienne poste, afin de renforcer la puissance électrique dans le haut Saint-Jean.


En 1985, La Brévière est doté d’un nouveau transformateur.


En 1986, le conseil décide la pose de 16 lanternes type « Châtelaine » dans le centre du village. Ce sera la première tranche qui concernera la modernisation totale de l’éclairage public pour aboutir à ce que nous connaissons aujourd’hui.


A partie de 1994, le renforcement du réseau électrique est entrepris. Ces travaux visent à renforcer la desserte et la sécurité ainsi qu’à améliorer le cadre de vie dans l’environnement immédiat du village.


Suppression du grand transformateur à l’entrée de Saint-Jean et son remplacement par un autre plus puissant installé dans un bâtiment plus esthétique.

Construction d’un nouveau transformateur au lieu-dit « Le Fond »

Installation d’éclairage public au lieu-dit « Le Fond ».

Mise en souterrain de la ligne entre ces deux transformateurs.

 

En 1998, à l’occasion des la mise en souterrain des câbles électriques chemin du Ru, un nouveau transformateur est aménagé.

 

Ainsi, au fil des ans, toutes ces améliorations ont contribuées à ce que nous ne connaissions plus ces nombreuses coupures de courant que nous subissions auparavant, dues à la chute de branches ou d’arbres, dont certaines pouvaient durer plusieurs heures.

 

Tous les anciens se souviennent du fameux poteau, support de lignes électriques, situé dans le virage de Vaudrampont, qui maintes fois fut renversé par un véhicule, nous privant ainsi de courant. Ils se rappelleront certainement que ce fut le cas lors d’un premier janvier dont on a depuis oublié la date.


Retour haut de page