Camille Enlart (1862-1927)

Galerie-des-visiteurs-illustres.jpg

 

 

Comme de nombreux archéologues et historiens du XIXe et de la première moitié du XXe siècle, Camille Enlart est venu à Saint Jean aux Bois étudier et photographier l’église abbatiale. Il en a laissé quelques clichés que nous avons déjà utilisés ou que nous utiliserons ultérieurement.


Cimetière et église-1Louis Camille Enlart fait partie de ces archéologues qui ont compris combien la photographie pouvait être utile à leurs travaux.


Né à Boulogne-sur-Mer en 1862, il entre à l’école des beaux-arts de Paris et apprend à dessiner dans l’atelier de Bouguereau (peintre français 1825/1905). Il fait ensuite des études de droit et, s’étant passionné pour l’architecture et pour l’archéologie, entre à l’école des chartes en 1885. Il sort major de sa promotion en 1889 comme membre de l’école de Rome.


Enlart-1.jpgNommé sous-bibliothécaire à l’école des beaux-arts en 1893, il est suppléant de Robert de Lastérie (historien, archiviste 1849/1921) à l’école des chartes de 1894 à 1899, enseigne aussi l’archéologie médiévale à l’école spéciale d’architecture et à l’école du Louvre. En 1903, il devient directeur du musée de sculpture comparée au Trocadéro (actuel musée des monuments français), poste qu’il occupe jusqu’à son décès en 1927. Soucieux de compléter la vocation pédagogique de ce musée des moulages, il s’est constamment préoccupé d’enrichir son fonds de photographies et a lui-même pratiqué cette technique à l’occasion de ses nombreux voyages en Espagne, Portugal, Scandinavie, Syrie et Chypre, où il étudie le rayonnement de l’art gothique hors de France. Ce maître de l’archéologie française, est entré à l’Académie des inscriptions le 6 février 1925.


Ses négatifs ont été versés au service photographique des beaux-arts (actuellement archives photographiques, médiathèque de l’architecture et du patrimoine) et de très nombreuses épreuves au musée de Sculpture comparée.


Eglise façade nordLa bibliothèque de Boulogne-sur-Mer conserve pour sa part la très riche documentation photographique qu’il avait rassemblée. Les épreuves de Camille Enlart représentent les 2/3 de ce fonds d’environ 18 000 épreuves. Le tiers restant réunit, outre des images d’autres archéologues comme Lasteyrie, Lefèvre-Pontalis, des photographies de Bonfils, Braun, Mieusement, Neurdein ainsi que quelques épreuves plus primitives de Bayard, Le Secq et Delessert.

 

Saint Jean aux Bois. Eglise , Côté sud-est.  Ministère de la culture.  Auteur : Enlart Camille (historien).  Négatif noir et blanc Support verre. Gélatino-bromure.  Réf. APMH 00029924. Avec l’aimable autorisation de monsieur J.D. Pariset, directeur de la médiathèque de l’architecture et du patrimoine. 

 Saint Jean aux Bois. Eglise , Façade nord.  Ministère de la culture.  Auteur : Enlart Camille (historien).  Négatif noir et blanc Support verre. Gélatino-bromure.  Réf. APMH 00029923 Avec l’aimable autorisation de monsieur J.D. Pariset, directeur de la médiathèque de l’architecture et du patrimoine.

 

Source : divers


Retour haut de page