4 réflexions sur “Les métiers du bois au début du XIXe siècle par Léré (2)”

  1. Je n’en reviens pas. Je ne savais pas que c’était autant contrôlé. Tu parles maintenant, je ne parle pas du bûcheron qui devra toujours fournir un certain travail, mais celui qui vend du bois de
    chauffage ne s’amuse pas à voir le tour du tronc !

    Bises

    1. Si tu savais le nombre d’ordonnances, d’arrêts, de réglement, tu serais surprise. Sans tous ces contrôles ce serait la porte ouverte à tous les délits, déjà qu’il y en a pas mal.

      Bonne fin de journée. Bises à tous deux. 

  2. Oui, je suppose que, pour l’entretien des forêts, ces règlements sont toujours, tout ou partie, en vigueur.

    Ne serait-ce pas toi que j’ai vu sur une photo. C’est vrai que je n’y fais jamais attention, sauf pour jacqueline, car c’est souvent toi qui le prends, je suppose.

    Bonne nUIT;

    bISES

    1. Je suis retourné sur l’article en question pour voir si j’étais sur les photos. Effectivement c’est bien moi par deux fois. Il m’arrive d’être photographié sans que je le sache.

      Bonne journée.

      Bises

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page