Le chemin des Plaideurs (3)

OU LE CHEMIN DES PLAIDEURS SEMBLE AVOIR DISPARU AU BENEFICE DE LA FORÊT

 

1---P1050129.jpg

2---P1050131.jpg

3---P1050133.jpg

4---P1050134.jpg

5---P1050137.jpg

6---P1050139.jpg

7---P1050143.jpg

 

Sortant du chemin des Plaideurs, venant de La Croix Saint-Ouen par le carrefour des Plaideurs, en arrivant sur la route du Boquet Gras, entre le carrefour du Faune, à notre gauche, et le carrefour des Satyres, à notre droite, dont nous ne sommes qu’à quelques dizaines de mètres, nous tombons sur une parcelle engrillagée, interdisant la poursuite de notre parcours sur ce qui devrait être le prolongement du chemin des Plaideurs.


8---P1050144.jpg

9---P1050145-copie.jpg

 

P1050147-copie.jpgEn contournant cette parcelle, passant par le carrefour des Satyres et nous engageant sur la route du Pélican jusqu’au carrefour du même nom, nous ne trouvons à aucun moment, sur notre droite, ce qui devrait-être la continuité du chemin des Plaideurs nous menant vers La Brévière.

 

Sur le terrain, nous constatons que la forêt a repris ses droits sur le chemin des Plaideurs, et ce jusqu’au carrefour du Palis Drouet où nous avons constater le même phénomène.


Une évidence s’impose : le chemin des Plaideurs semble avoir disparu sur une distance d’environ 1 500 mètres sur les deux communes de La Croix Saint-Ouen et Saint-Jean-aux-Bois, dont 1 000 mètres pour cette dernière ; ce qui représente, compte tenu de la largeur de 5 à 6 mètres retenue au classement de 1840 une surface de 5 à 6 000 mètres carrés (sous réserve de métré) repris par la forêt sur un chemin figurant au tableau des chemins comme appartenant à la commune de Saint-Jean-aux-Bois (alinéa 5 de l’arrêté préfectoral du 30 juin 1841).

 

Chemin-des-Plaideurs.jpg

 

Il s’agit là d’une étude historique, s’appuyant sur les archives de la commune de Saint-Jean-aux-Bois, qui n’a pas la prétention d’être irréfutable face à des documents qui prouveraient l’inexactitude des propos avancés.

 


2 réflexions sur “Le chemin des Plaideurs (3)”

  1. Bonjour Robert,

    Merci pour cette intéressante étude sur le “devenir d’un des chemins historiques”de la forêt de Compiègne. En relisant tes articles, le livre de Monsieur MOUTON, je me demande si nous ne
    pourrions pas demander à l’ONF de remettre en place ce chemin forestier qui appartient au patrimoine local. Les travaux ne semblent pas titanesques. Il faut être vigileant car les chemins
    forestiers sont maintenant fermés à la circulation (et c’est bien) mais il ne faudrait pas que cette interdiction devienne synonyme de “non entretien”. Les allées forestières qui ont quasiment
    toutes une histoire et qui ont données le caractère si particulier aux forêts “royales” (Compiègne, Rambouillet, Fontainebleau, St Germain en Laye …) doivent être maintenues et entretenues ….
      

    1. Cette étude sur tous les chemins classés dans la voirie communale doit servir, outre le fait d’informer les gens sur des problèmes que souvent ils ignorent mais qu’ils doivent connaître, servir
      la municipalité à y voir plus clair sur un aspect particulier de sa gestion et qui n’est pas souvent abordé.

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page