Le carrefour Duvauchel sur la route de Vieux-Moulin

Duvauchel-Carrefour-1.jpg

 

Lors de l’inauguration du monument en hommage à Léon Duvauchel M. Peiffer, inspecteur des forêts avait conclu son discours par ces mots :


« Faunes et sylvains lui doivent une reconnaissance dont je suis le trop insuffisant interprète, mais dont mon service assurera, en quelque sorte, la consécration, puisqu’il se propose de donner à l’un de ses carrefours les plus rapprochés de nous, à l’un de ceux que Duvauchel visitait le plus souvent, le nom de celui que le représentant des fils de la forêt de Compiègne salue aujourd’hui avec émotion ».

 

Duvauchel-Carrefour-2.jpg

 

Quelques anciens du pays, rapportaient qu’il y avait à cet endroit, une cabane de cantonnier dans laquelle Léon Duvauchel se réfugiait de temps à autres pour y écrire. De toute évidence, de nos jours la cabane a disparue, si cabane il y a eu.


Si Duvauchel a bien écrit un poème dénommé « La cabane du cantonnier », la destination qu’il donne à cette cabane n’a pas le caractère studieux que l’on pourrait imaginer suivant les dires des anciens, mais plus frivole avec une belle, invitée à y entrer et à s’allonger sur un lit de feuilles et de paille. Il ne s’agirait donc pas de la même cabane pensons-nous !

 

Duvauchel-Carrefour-3.jpg

 


Retour haut de page