Léon Duvauchel (1)

Venant de Crépy-en-Valois et traversant la forêt en ce mois de septembre 1875, le jeune poète qu’était alors Léon Duvauchel, fut vivement impressionné par les hêtres centenaires de la Fortelle et par ce hameau de six chaumières qui avait pour nom Vaudrampont.

 

Hameau-de-Vaudrampont-1.jpg

 

Ce fut pour ce jeune homme  comme le coup de foudre de l’amour et dès lors cette forêt et ce site appartinrent à l’écrivain. On l’y vit, dès l’été suivant, installé dans l’auberge du bord de la route, en avant du hameau, et, depuis, tous les ans, il y passa six mois, déserteur du ruisseau natal de la rue du bac.

 

C’est de la fréquentation énamourée de cet hermitage que naquit, pendant l’été de mil huit cent quatre vingt trois, le roman « La Moussière », nom qui prit tant de place dans sa vie.

 

Croquis-de-Vaudrampont-1.jpg

 

Bien que né à Paris, au 38 rue de l’Université, le 19 avril 1848, de parents nés également à Paris, Louis Marie Léon n’en revendiqua pas moins ses origines picardes.

 

A T A V I S M E

 

Mes aïeux paternels étaient des laboureurs :

Ils labouraient le sol à Crécy-la-Bataille ;

Et quand leur soc heurtait une arme, une médaille,

A leurs yeux surgissaient la guerre et ses horreurs,

Ils menaient leurs moutons paître sur les hauteurs,

Ou bien vers la tourbière à la profonde entaille ;

Et le fruit des pommiers qui bout dans la futaille

N’emplissait leurs cerveaux que de calmes ardeurs.

L’un, pourtant, sans avoir l’âme basse ou servile,

Un jour, voulut tenter la fortune à la ville,

Par l’espoir décevant un instant fasciné.

Et je souffre par lui du mal héréditaire

Si Paris me trahit, – Paris où je suis né, –

Car c’est d’eux que je tiens mon amour de la terre.

 

” L E S  A Ï E U X “

( EXTRAITS)

                    

Pourquoi l’avait-il dû quitter, aussi, l’ancêtre

Transplantant sa lignée en des exils voulus,

Et dont les rejetons s’atrophieraient peut-être

Loin du Ponthieu, que lui-même ne verrait plus ?

 

POÈMES DE PICARDIE, vers 1889


2 réflexions sur “Léon Duvauchel (1)”

  1. leboeuf jean-pierre

    çà fait plaisir de voir tous ces jeunes, merci à Robert pour ces moments de bonheur simple, mais indispensable à la vie de Saint Jean

    1. niddanslaverdure

      C’était vraiment une belle journée réussie à tous points de vue. Il y a une vraie relève.

      Je voulais passer un diaporama, mais la compression dégrade un peu l’image, c’est dommage.

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page