2002 Les journées Duvauchel

PROSPECTUS.jpgIl y a dix ans, nous marquions le centième anniversaire du décès de Léon Duvauchel.


Brusquement disparu à l’âge de 54 ans le 20 juin 1902 dans son domicile parisien de la cité Martignac, après des obsèques civiles, son corps avait été ramené à Saint Jean aux Bois, pour être enterré à l’endroit où, disait-il, il pourrait voir sa “Moussière“.


Trois mois et demi avant sa mort Léon Duvauchel, sentait-il à ce moment ses forces décliner?, demande que sa concession trentenaire soit transformée en concession à perpétuité. Sa première demande de concession datait de 1894, ce qui prouve que depuis longtemps il avait décidé de reposer dans le petit cimetière de Saint Jean aux Bois si proche de sa “Moussière“.


 

Un hommage lui fut rendu par différentes manifestations.

 

Son espace de travail


Une exposition retraçant son passage à Saint Jean, où plusieurs objets lui ayant appartenus furent exposés.

 

Sur-les-traces-de-Duvauchel.jpg


Une ballade en forêt intitulée “Sur les traces de Léon Duvauchel“, nous menât à Vaudrampont, lieu de sa première rencontre avec la forêt de Compiègne.

 

Ballade-en-foret.jpg


La pose d’une plaque commémorative sur le mur de la Moussière, suivit d’une visite des lieux.

 

Plaque-commemorative.jpg

Pose-d-une-palaque-commemorative.jpg

A-l-interieur-de-La-Moussiere.jpg


La municipalité fit restaurer son monument.

 

Le monument restauré-copie-2 Carrefour Duvauchel-copie-2   

 

Le poteau de forêt à son nom fut remis en état par l’O.N.F.


Pour permettre de faire connaissance avec le personnage qui en son temps a marqué le village, plusieurs pages vont être consacrées à la vie et à l’œuvre du poète.


Retour haut de page