Réapparition de Saint Jean aux Bois

La délibération du conseil en date du 20 germinal An 4 (9 avril 1796) utilise encore le terme “La Solitude“ avec toutefois écrit entre parenthèses “ci-devant Saint Jean aux Bois“.


C’est la dernière délibération que prendra le conseil municipal puisqu’en vertu de la circulaire du département en date du 25 prairial An 4 (13 juin 1793), entre le 23 messidor An 4 (11 juillet 1796) et le 5 Germinal an VIII (26 mars 1800) l’administration municipale de St Jean aux Bois disparaît et passe sous la tutelle du canton de Pierrefonds qui s’attribue ses recettes et ses dépenses.

 

Messidor--juin--1.jpg


Courant 1797, Saint Jean qui a conservé la maîtrise des registres d’état civil pour ne constater que les naissances et les décès, n’utilise plus que la formule Saint Jean aux Bois dit La Solitude. Dès messidor An VII (juin 1799) l’ajout La Solitude aura complètement disparu.


Le 28 pluviôse An VIII (17 février 1800) est promulgué la loi concernant la division du territoire français et l’administration qui comprend quatre niveaux de divisions territoriale : le département, l’arrondissement qui remplace le district, le canton, la municipalité appelée aujourd’hui commune.


En application de l’article 12 du chapitre III (municipalités) de cette loi, le 24 germinal An VIII (15 avril 1800), avec la réapparition de son ancienne appellation, Saint Jean aux Bois reprend son autonomie avec la nomination par le préfet, du maire Charles Augustin Poulletier et de son adjoint Georges Joachim Leduc.


Saint Jean réintègre l’arrondissement communal de Compiègne.


En définitif, La Solitude aura vécu que peu de temps. C’est un fait historique qui fait partie de Saint Jean et qui revêt certainement plus d’importance quand on en parle aujourd’hui, qu’il n’en a eu en son temps.

 

Texte-officiel-1.jpg


Les habitants ont-ils accepté ce nouveau nom, c’est moins sûr. En tout cas les cinq ans et quatre mois qu’il aura vécu ne semble pas, à l’époque, avoir marqué les esprits. Rarement “La Solitude“ apparaît seule, sans être suivit du “ci devant Saint Jean aux Bois“, même dans les textes officiels comme ceux émanants du district de Compiègne. Quelquefois même, La Solitude n’est pas mentionné. Alors !


Ce qui explique que si rapidement les habitudes furent reprises et que Saint Jean aux Bois resta ce qu’il avait toujours été.

 


2 réflexions sur “Réapparition de Saint Jean aux Bois”

  1. Etienne Régnier

    C’est certain qu’après les années qui ont suivi la révolution de 1789 et la séparation de l’église et de l’Etat; les références à des “Saints” n’étaient pas les bienvenues. Ce qui compte après tout
    c’est le comportement laïc et Républicain que chacun s’accorde aujourd’hui à respecter… et l’appellation de St Jean aux Bois est gravée pour l’éternité!

    1. niddanslaverdure

      Le comportement laïc et républicain est plus que jamais à défendre, car certains, tu vois qui je veux dire, tenteraient bien de le remettre en cause. La tolérance vis à vis des autres et
      notamment de ceux qui pensent différemment ou qui ne sont pas de notre “culture” est plus que jamais d’actualité. Nous venons de vivre des événements particulièrement dramatiques pour ne pas
      l’oublier.

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page