Les portes de l’église

Côté sud

 

Tête d'hommeLa porte de l’église ouverte dans la dernière travée ouest de la nef, offre une décoration très sobre. Son tympan nu, encadré par une archivolte en arc brisé, est soutenu par deux têtes humaines, en ronde-bosse, formant consoles, d’un beau style, largement et savamment traitées.


L’archivolte est rehaussée d’un cordon de pointes de diamant, posant sur deux mascarons. André Philippe écrit : “Nous croyons cette décoration créée de toutes pièces, lors des restaurations, le relevé scrupuleux de Mimey n’en laissant voir aucune trace“.


Lorsqu’on descend dans la courette située en avant de la salle capitulaire (emplacement de l’ancien cloître) et que l’on regarde cette porte, on s’aperçoit au premier coup d’œil que celle-ci n’est pas percée dans l’axe de la travée. Elle est décalée sur la droite, par rapport aux deux contreforts.

 

P1000838


De l’extérieur cette évidence ne paraît pas avoir de raison particulière.

 

P1000820


Ce n’est que de l’intérieur de l’église que nous avons l’explication de cette anomalie. L’arcade aveugle qui fait retour sur le mur sud de la nef est la cause de ce désaxement.


Photo : Saint Jean aux Bois. Eglise , Porte, détail d’une colonne de l’encadrement : tête d’homme.  Ministère de la culture.  Auteur : Lefèvre-Pontalis Eugène (Historien).  Négatif noir et blanc Gélatino-bromure Support verre. Réf. APLP007538 Avec l’aimable autorisation de monsieur J.D. Pariset, directeur de la médiathèque de l’architecture et du patrimoine.


Retour haut de page