Bornes de nivellement (2)

Nous en trouvons ensuite une à la maison forestière de La Landeblin. Altitude : 73,766m.

 

P1010020 P1010022  


Une à la hauteur des Karites, sur le poncelet du ru des Planchettes. Altitude 55,355m.

 

P1000996 P1000993  


Une à Malassise, derrière le transformateur, sur le bâtiment (mur extérieur) de « Béthanie » Altitude : 58,902m.

 

P1010001 P1000998 


Une à La Brévière sur le contrefort du ponceau sur le ru de l’ancien lavoir. Altitude : 48,484m. Il s’agit là d’une borne de l’I.G.N.

 

Situation de la borne de La Brévière Borne-I.G.N.-de-La-Breviere.jpg


Une seconde à La Brévière sur la D. 332, peu avant le carrefour de l’oiseau en direction de Compiègne, sur le parapet gauche du ponceau franchissant le ru des Planchettes. Altitude : 48,292m.

 

 

P1010006 P1010008-copie-1 


 

Depuis 1857, trois réseaux de nivellement général se sont succédés en France métropolitaine :


Le réseau “Bourdaloue”, établi de 1857 à 1864 par Paul-Adrien Bourdaloue. Le zéro de nivellement fut fixé par une décision ministérielle du 13 janvier 1860 donnant comme niveau moyen de la Méditerranée, le trait de 0m40 de l’échelle de marée du fort Saint Jean à Marseille. Ce zéro fut appelé “Zéro Bourdaloue”.


maregrap.jpegLe réseau “Lallemand”, établi de 1884 à 1922 par Charles Lallemand. Le zéro de nivellement dit “zéro normal” a été fixé d’après l’observation marégraphique à Marseille du 1er février 1885 au 1er janvier 1897. Ces observations ont permis de déterminer un zéro correspondant à la cote 0,329m de l’échelle de marée du fort Saint Jean. Il se trouve donc 71 millimètres au-dessous du “Zéro Bourdaloue”.


La marée est très faible en Méditerranée (8 à 10 cm) et très forte au Mont Saint Michel (13m.50 en eaux vives et 6m en eaux mortes).


Le réseau I.G.N. établi de 1962 à 1969 par l’Institut géographique national. On a conservé comme point de départ le “zéro normal” définit par Lallemand.

 

Les bornes du village et de La Landeblin sont du modèle à tablettes utilisées par Charles Lallemand. Nous n’avons pas trouvé à quelle époque ces bornes ont été scellées. Les autres bornes sont de type I.G.N. Celle de Malassise est difficile à définir.


Source : Wikipédia

Pour en savoir plus sur Charles Lallemand consultez : http://annales.org/archives/x/lallemand.html

Pour connaître les bornages d’un lieu

consultez : http://www.geoportail.fr/?c=-1.1466,44.225&l=Photo%2880%29,ignpoirepniv&z=6


Retour haut de page