Gymnastique et tir au fusil à l’école (2)

 

Les exercices de tir au fusil à l’école


Paul Bert, alors ministre de l’instruction publique, lors d’un discours aux instituteurs le 18 septembre 1881, s’était ainsi exprimé :

 

“Nous voulons pour l’école des fusils … oui, le fusil, le petit fusil que l’enfant apprendra à manier dès l’école, dont l’usage deviendra pour lui chose instructive, qu’il n’oubliera plus, et qu’il n’aura pas besoin de réapprendre plus tard.

 

Lettre-au-maire.jpg


Car ce petit enfant, souvenez-vous en, c’est le citoyen de l’avenir et, dans tout citoyen, il doit y avoir un soldat, et un soldat toujours prêt “.


Le 28 février 1882, le Préfet de l’Oise adresse aux maires une circulaire les informant que le Ministre vient de pourvoir un certain nombre de communes de fusils destinés à l’enseignement du tir dans les écoles.

 

Après différentes recommandations sur le sujet, il demande aux maires de solliciter de leurs conseils municipaux le vote d’une petite somme qui permettrait de bien organiser ces exercices militaires.

 

C’est ainsi que dans sa séance du 21 mai 1882, le Conseil, sur l’invitation du maire, vote au budget additionnel 1881 “un crédit de 100 fr. pour l’achat de fusils scolaires destinés à servir aux exercices militaires des enfants et des jeunes gens de la commune, conformément aux prescriptions de M. le ministre de l’instruction publique “.

 

Le “Progrès de l’Oise ” du samedi 31 janvier 1885 rapporte “que le délégué cantonal a bien voulu participer pour une somme importante dans les dépenses nécessitées pour compléter l’armement du bataillon scolaire de la commune de Saint Jean “.

 

Place-de-l-eglise-vers-1910.jpg

 

Cet enseignement sera abandonné par la suite. Sur la fiche de renseignements établie au 31 décembre 1895 concernant l’école (nous n’avons pas celles des années précédentes), il est indiqué que l’école possède bien 20 fusils scolaires ; mais la réponse est non à la question : “Le tir est-il enseigné aux élèves de votre école ?”. Ces fusils à canon de bois furent vendus en 1927 par la commune.

 

À compter de 1907 (circulaire du 26 avril) une société de tir scolaire existera mais indépendante de l’école.

 

Sommaire-13.jpg


2 réflexions sur “Gymnastique et tir au fusil à l’école (2)”

  1. Je ne suis pas encore revenue d’avoir lu tes deux articles. Il faut que j’en parle à Daniel. Quand je pense à ce que disais papa à propos de l’apprentissage du maniement du fusil au moment de la
    guerre. Vraiment, il n’y avait pas besoin de l’enseigner à l’école primaire. Quoique, comme signalé, les futurs citoyens seront prêts.

    Bises à vous deux

    1. C’est pourtant vrai nous sommes bien dans la réalité. Suite à cet article un copain m’a fait passer un article plus technique sur le fusil scolaire, mais ça confirme mes articles. Je le passerai
      la semaine en 15.

      Bonne soirée et bises à vous deux.

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page