Origine des noms

 

Voici quelques noms que chacun connaît et qui se retrouvent, ainsi que leurs variantes, dans les registres paroissiaux et d’état civil de la commune de Saint Jean aux Bois et ce depuis l’origine des registres.

 

Les noms qui sont familiers au village sont écrits en rouge.

 

 

CONSTANS, CONSTANT, variation de CONTANT matron.

CONSTANCE, forme latine.

CONSTANTY est un ancien nom de baptême (encore en usage sous la forme de Constant, représentant le nom latin de Constantins).

 


 

CHUET, féminin CHUETTE, CHOUARD, variation de CHOUART, dérivé de CHOE, CHOUE, CHOUCAS.

Autre dérivé : CHOUET, CHOUETTE, CHOIN, diminutif : CHOUINEAU.

 


 

NEVEUX, NEVEU, NEVEUT.

LE NEVEU, variation NEVU, NEVOUX, NEPVEU (dans l’ouest, mais rencontré ainsi écrit dans des actes anciens).

 


 

CLIN, dérivé de CLINNS d’après le verbe clinare : incliner, et a désigné une terre, un chemin en pente, particularité caractéristique du domaine, aussi nom de lieu (en Loire atlantique).

Les dérivés de CLIN ont probablement le sens de penché, courbé, sobriquet d’un Homme voûté.

CLINIER, CLINIEZ, diminutif CLINET et son dérivé CLITON.

 


 

VERRIER avec l’article LE VERRIER en ancien Français : fabricant de verre, désignait aussi celui qui peignait les vitraux.

VERRIère “verrerie” fabrique de verre, aussi nom de lieu très fréquent.

 


 

VASSE (en Normandie), ancien Français : Jachère. (rencontré ainsi écrit dans des actes anciens).

VASSEUR, forme ancienne, avec l’article LE VASSEUR, en ancien Français VASSEOR, représente une forme courte de VAVASSEUR moins fréquent.

VASSUS, VASSORUM, noms d’origine gauloise avec le sens de vassal, vassaux, celui qui est pourvu d’un arrière-fief.

 


 

TOURNEUR, forme ancienne de TOURNEUX (rencontré ainsi écrit dans des actes anciens). Avec l’article LE TOURNEUR (rencontré ainsi écrit dans des actes anciens). LE TOURNEUX (en Normandie et en Picardie).

 


 

LANGELAY, LANGELEY (en Normandie), LANGELé, LANGELEZ (dans le nord) probablement variation de L’ANGELé sobriquet : le frileux.

Nous retrouvons à Saint Jean ce nom écrit sous toutes ces formes, la dernière mouture utilisée étant LANGELEZ

 


 

Etude menée sur la base du dictionnaire étymologique des noms de famille par Marie Thérèse MORLET, édition Perrin, 1991.


 

Sommaire-10.jpg

 

3 réflexions sur “Origine des noms”

    1. Pourquoi voudrais-tu qu’ils le connaissent. Je ne connais pas le mien. Toi connais-tu le tien. A moins d’avoir fait des recherches sur le sujet, peu de gens connaissent l’origine de leur nom,
      sinon rencontrerions nous tant de problèmes avec le racisme et la exonophobie ?

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page