Le calendrier républicain

Le calendrier républicain

 

Le nouveau calendrier ne fut pas accepté facilement par les populations. Son application contribua à aigrir les rapports entre les citoyens et les dirigeants.

 

C’est par un décret du 5 octobre 1793 que la convention abolit ” l’Ere chrétienne ” et décide que ” l’Ère des Français ” commencerait à partir de la fondation de la République, soit le 22 septembre 1792.

 

9947368-copie-1.jpeg brumaire-copie-1.jpeg Fichier-Frimaire-copie-1.jpeg

 

Sept semaines plus tard, le 24 novembre 1793, elle décréta que l’année serait divisée en douze mois égaux de trente jours divisés en trois décades, complétés par cinq jours (six pour les années bissextiles), appelés sans-culottides. Les quatre dimanches sont remplacés par trois décadis, les noms des Saints sont remplacés par des noms de fleurs, de fruits, d’animaux ou d’instruments aratoires.

 

En fait, le calendrier républicain ne fut effectif que le 22 septembre 1793 (1er vendémiaire de l’an II) ; ce qui explique l’absence de l’an I sur les documents.

 

Les-mois.jpgC’est à Philippe, François, Nazaire Fabre, dit Fabre d’Églantine, écrivain et homme politique — auteur de la chanson “il pleut, il pleut bergère ”  — que l’on doit les noms évocateurs des mois.

 

Dans un premier temps l’offensive de déchristianisation visait à plier les traditions religieuses à ce nouveau calendrier, véritable bouleversement de la vie quotidienne. Le culte a donc dû continuer quelques temps à St Jean de façon habituelle.

 

9947390La révolution ayant fait de la France un état laïc, ce calendrier avait pour but d’effacer de la mémoire des français le calendrier grégorien lié au christianisme.

 

Dans les faits le nouveau calendrier s’imposa, sinon dans la population, du moins dans les actes officiels. Mais il ne trouva jamais une véritable adhésion dans les esprits.

 

Aussi c’est sans grande opposition que le calendrier grégorien fut rétablit le 22 fructidor an XIII (9 septembre 1805) par Napoléon qui signa le sénatus-consulte qui abrogea le calendrier républicain et instaura le retour au calendrier grégorien à partir du 1er janvier 1806.

 

Pour la petite histoire rappelons que le calendrier républicain fut cependant réutilisé pendant quinze jours et uniquement dans le journal de la Commune de Paris en 1871 (An LXXIX), puis dans sa forme, par Mussolini en 1922. D’autre part le philosophe grec Théophilos Kairis s’en inspira pour son calendrier théosébiste dans les années 1830.

 

4 réflexions sur “Le calendrier républicain”

  1. Quand tu penses que je n’ai jamais pu rentrer dans ma tête tous les mois du calendrier républicain. Pourtant je les ai appris. Cela aurait dû être facile puisque tout se rapporte aux
    saisons.

    1. C’est le moment où jamais de recommencer. C’est très bon comme exercice pour la mémoire.

      Alors bon courage et bonne soirée à tous deux.

  2. Très émue à la lecture de votre article,car je suis la fille de Roland et Rolande

    LEGRAND.Et à la veille de l’inhumation de ma mère qui va retrouver mon père

    dans le cimetière de votre cher ST JEAN,je tenais à vous remercier d’avoir retracé

    si justement sa biographie.

    1. Je vous remercie beaucoup de votre message. Demain nous serons présent au cimetière pour accompagnée votre chère maman pour son dernier voyage dans son cher Saint Jean.

      Robert Labille

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page