Léon Duvauchel

Léon Duvauchel 1848-1902


1.gifEcrivain régional picard. Originaire du Ponthieu. Passe une partie de sa jeunesse dans l’Amienois, puis émigre à Paris.


Dans un de ses poèmes « Atavisme » il écrit :


 

  — Mes aïeux paternels étaient des laboureurs.

  — Ils labouraient le sol à Crécy-la-Bataille ;


Au mois de septembre 1875, traversant la vieille forêt de Cuise, plus communément de nos jours appelée de Compiègne, il est à la fois impressionné et admiratif devant ces futaies de hêtres centenaires ; « comme le coup de foudre de l’amour », écrira-t-il plus tard.



P-11-Portrait.gifL’été suivant, il prend pension dans une auberge de Vaudrampont au bord de la route de Crépy-en-Valois à Compiègne, alors simple chemin empierré. La maison Contant.


Il y prend pension de nombreuses années, revenant à chaque occasion à la belle saison. En 1884 il lui donnera le nom de : auberge « Le Bon Accueil ».


Apercu-de--P-91-Vue-sur-la-Moussiere-.gifDurant ses séjours il sillonne la région, se faisant de nombreux amis parmi la population locale et les forestiers. Il écrit de nombreux poèmes et ouvrages. Il s’adonne parfois à la peinture.


Son désir le plus cher sera de s’établir dans « sa forêt ». En 1883 il écrit dans un poème, « Une chaumière et un cœur » :


   —  Mon vœu, c’est d’acquérir quelque simple maison,


En 1886 il écrit un roman : « La Moussière », retraçant les amours d’une sauvageonne de la forêt.


DSCN0761 2 2 P-93-Vues-de-La-Moussiere.gifDans le début de l’année 1891 il acquière à St Jean aux Bois une maison dénommée « Maison du couvent ». Au mois de novembre 1891, il écrit un poème en l’honneur des ouvriers chargés des aménagements, auquel il donne le nom de cette maison.


Il l’occupe durant de nombreux et longs séjours. Il y écrira plusieurs poèmes et ouvrages.


 Le 19 juillet 1896 a lieu l’inauguration d’un buste dédié à l’héroïne de son roman. P1010019.JPGLa maison du couvent devient alors « La Moussière »


Vous la trouverez rue du couvent, aujourd’hui encore appelée ainsi. Une plaque commémorative appliquée sur le mur en 2002 vous permettra de vous repérer.


Léon Duvauchel occupera par la suite plusieurs de nos articles.

 


4 réflexions sur “Léon Duvauchel”

  1. Bonjour Pimprenelle. Se souvenir c’est presque facile. Il suffit d’avoir des petites cases pour tout ranger. Le seul problème c’est que par moment j’en ai une de vide. Nicolas

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page