Les mots d’excuses

 

Certains appuyaient leurs demandes par des arguments plus élaborés, tel monsieur Rollet.

Les mots d’excuses

Que disait cet art. 15 (1er paragraphe) dont il est ici question ?

 

« La commission scolaire pourra accorder aux enfants demeurant chez leurs parents ou leur tuteur, lorsque ceux-ci en feront la demande motivée, des dispenses de fréquentation scolaire ne pouvant dépasser trois mois par année en dehors des vacances. Ces dispenses devront, si elles excèdent quinze jours, être soumises à l’approbation de l’inspecteur primaire. »

 

Apparemment ce monsieur Rollet s’était adjoint de bons conseils pour faire sa demande, car il est peu probable que la majorité des habitants de Saint-Jean aient eu une telle connaissance du contenu de la loi de 1882.

 

D’autres ne s’embêtent pas de telles considérations pour justifier l’absence de leurs enfants, se contentant de la signaler sans en préciser les motifs.

Les mots d’excuses
Les mots d’excuses
Les mots d’excuses
Les mots d’excuses
Filed under: Histoire de Saint-Jean