Amer comme chicotin

Il y a parfois des expression ou des proverbes que nous utilisons ou que nous entendons sans en connaître les origines exactes. Par exemple le mot chicotin.


Le fait d’en avoir vu ce matin me donne l’idée d’en parler.


En fait il s’agit d’un champignon, peu courant habituellement, mais que cette année je trouve plus présent qu’à l’habitude. Je l’ai photographié dans son habitat, il paraît si appétissant qu’on peut dire en le voyant : « On en mangerait ». Ce que vous pouvez faire, vous n’en mourrez pas, mais pour la suite, vous ne serez pas déçu.


P1010061Le chicotin est ce beau et appétissant champignon que vous voyez sur la photo. Il est de la famille des bolets, c’est-à-dire qu’il n’est pas particulièrement dangereux à consommer si ce n’est que celui-ci est immangeable en raison de son amertume. Il se nomme « Bolet de fiel », « Bolet amère » ou bien « Chicotin ». D’où cette expression « Amer comme chicotin ».


J’en connais dans le pays qui en ont fait l’amère (ici le mot est bien adapté) expérience. Trop pressés, sans doute, de ramasser de superbes ceps de Bordeaux, ils n’ont pas suffisamment remarqué qu’un chicotin avait été glissé dans le panier par un ramasseur moins expérimenté que les autres.


Toujours est-il, que les papilles dilatées par l’odeur de la poêlée posée sur la table, leur bonheur de déguster une bonne fricassée de champignons fût de très courte durée. Les premières bouchées leur firent faire la grimace, et seule, ce jour-là, la poubelle, même pas le chat, put se régaler.


Si vous trouvez un jour un de ces champignons, détachez-en un petit morceau que vous poserez sur la langue. Ce n’est pas dangereux, mais vous aussi ferez la grimace et cette amertume vous tiendra quelques instants.


P1010063Si ramasser des champignons est un passe-temps agréable, faut-il encore prendre son temps pour le faire, bien observer ce qu’on trouve, laisser sur place ceux dont on doute, ou si vous voulez en savoir plus le mettre à part, surtout pas le mélanger à d’autres. (De toute façon il faut éviter au moment du ramassage de mélanger des champignons d’espèces différentes)


Et puis prenez le temps d’observer la nature autour de vous. Chaque champignon à un habitat caractéristique qu’il faut connaître. On ne ramasse pas des champignons comme des pommes de terre, avec tout le respect que j’ai pour elles.


Quand vous faites votre « cueillette » ne vous précipitez pas sur un autre champignon qui se trouve à quelques pas de vous. Il ne se sauvera pas en vous voyant. Je n’ai encore jamais vu un champignon détaler à mon approche. Du moins pas encore. Ou alors j’aurai par mégarde mangé un champignon hallucinogène.

3 réflexions sur “Amer comme chicotin”

  1. Ben voilà, j’apprends. Chicotin, je pensais que cela venait de chicorée par l’amertume dont j’ai souvenir dans mon enfance car maintenant les endives ne sont plus amères.

    Je ne vais plus aux champignons et je crois bien que je ne les reconnaîtrais plus.

     

  2. La vie aussi est quelquefois amère.…

    Les endives étaient amères auparavant parce qu’elle étaient cuite le plus souvent à l’eau. A l’étouffée ça leur retire cette amertume.

    Bonne soirée et bisous

  3. Précision : on appelle aussi chicotin un produit qui est extrait de l’aloès et de la coloquinte. Mais cela reste un extrait. Alors que mon bolet chicotin est présent en tant que tel dans la
    nature. En terme d’écologie ça me paraît plus naturel. Qu’en pensez-vous ?

Les commentaires sont fermés.