Concert du 27 octobre http://t.co/ITz6zHPym6

Concert du 27 octobre

 

Un programme de haute qualité que nous a présenté dimanche Pierre Pincemaille, et un public ravi.

 

Quelques photos pour garder le souvenir de ce moment de bonheur.

Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre
Concert du 27 octobre

Il y a 100 ans aujourd’hui…

Il y a 100 ans aujourd’hui……

Il y a 100 ans aujourd’hui…

 

… disparaissait Ernest Louis Pierre De ROYER-DUPRÉ, sous lieutenant, tué à la ferme de Navarin le 28 septembre ; il était âgé de 29 ans.

 

C’est le deuxième jeune de Saint-Jean tué lors de ces terribles combats.

 

Né le 21 mai 1886 à Paris 6e arrondissement, fils de Paul François et de Mathieu Joséphine Eugénie, étudiant, demeurant à Saint-Jean-aux-Bois (Château de La Brévière).

 

Engagé volontaire pour 3 ans à Compiègne le 7 octobre 1905. Incorporé au 54e régiment d’infanterie. Est mis en congé après un an de service comme étudiant en droit.

 

Soldat de 1ère classe le 10 août 1906, caporal le 18 septembre 1906.

 

Envoyé dans la disponibilité le 18 septembre 1906, certificat de bonne conduite accordée.

 

A obtenu le certificat d’aptitude au grade de sous officier de réserve, nommé sergent le 18 mars 1907.

 

Rappelé à l’activité le 1er août 1914, arrive au corps le 3 août au 155e régiment d’infanterie.

 

A obtenu le certificat d’aptitude à l’emploi de chef de section dans la réserve. Nommé sous lieutenant de réserve à titre temporaire par décision ministérielle du 21 octobre 1914 à compter du 7 octobre 1914. Rayé des contrôles de la réserve le 7 octobre 1914. Rang d’avancement de sous lieutenant de réserve à titre définitif fixé au 7 octobre 1914.

 

Citation à l’ordre de la division en mai 1915 : « A été blessé par éclats d’obus le 15 septembre 1914 en se portant à l’attaque du plateau de Nouvron, est allé se faire panser à l’ambulance et a refusé de se laisser évacuer. A repris sa place à la tête de sa section le 20 septembre montrant ainsi une grande énergie et une haute idée du devoir ».

 

Tué le 28 septembre 1915 à la ferme de Navarin. Mort pour la France.

 

Citation à l’ordre de la 56e division n° 93 du 26 octobre 1915 : « A entraîné ses hommes sous une grêle de balles jusqu’aux fils de fer ennemi, tombé mortellement blessé ».

 

Décoration : Croix de guerre.

Il y a 100 ans aujourd'hui…
Il y a 100 ans aujourd'hui…
Il y a 100 ans aujourd'hui…
Il y a 100 ans aujourd'hui…
Il y a 100 ans aujourd'hui…

Il y a 100 ans aujourd’hui…

Il y a 100 ans aujourd’hui…

 

… disparaissait Honoré Amédée MACQUIN, caporal, tué à la ferme de Navarin le 26 septembre 1915 ; il était âgé de 21 ans.

 

Né le 30 mars 1894 à Saint-Jean-aux-Bois fils de Louis Alexandre Aimé et de BOUTANQUOI Aline Ernestine

 

Caporal au 67e régiment d’infanterie.

 

Date du décès : 26 septembre 1915 à Souain (Marne) la tranchée de Lübeck. La tranchée de Lübeck est en Champagne à l’ouest de la ferme de Navarin, ancienne ferme auberge située sur le bord de la route conduisant dans les Ardennes. De terribles combats s’y déroulèrent à l’automne 1915. Deux jeunes de Saint-Jean y laissèrent leur vie.

Il y a 100 ans aujourd'hui…
Il y a 100 ans aujourd'hui…
Il y a 100 ans aujourd'hui…
Il y a 100 ans aujourd'hui…
Il y a 100 ans aujourd'hui…

En ce jour anniversaire de sa mort ayons une pensée à sa mémoire

Le blog de niddanslaverdure