Catégorie : Non classé

Coupes en tous genres

Comme il a déjà été écrit, Saint Jean aux Bois a été, durant plus de deux siècles, un village où l’activité essentielle des habitants était liée au bûcheronnage. Manier les divers outils de tronçonnage et de façonnage du bois n’avait de secret pour personne.


A l’époque où se situe l’anecdote qui va suivre, la tronçonneuse avait depuis des lustres remplacé le passe-partout, la hache et les scies les plus diverses.


Mais de là à utiliser cet engin à tout propos… !


P1010073.JPGRue du Parquet habitaient monsieur G… et son épouse qui étaient de nos amis. Ils habitaient une maison assez vaste dont la pièce principale s’étendait en longueur avec en bout une partie à l’équerre, communément dite pièce en L.


Celle-ci très grande, à l’image de la demeure, avait été aménagée de telle façon qu’une partie servait de salle à manger et l’autre de salon.


Cet espace avait reçu un meuble exécuté sur mesure qui occupait deux pans de murs dont les fonctions étaient multiples ; rangement, bibliothèque, etc.


Nous étions à un moment ou le prix du fioul commençait sa montée vertigineuse.


Aussi, nos deux amis décidèrent-ils, par économies, de faire installer un insert à bois, compte tenu des facilités d’approvisionnement dans ce pays de forêt.


Mais l’endroit où ils décidèrent de le faire installer, sur le milieu du mur au fond du salon, nécessitait le déplacement du fameux meuble. Ceci n’était pas insurmontable et les travaux furent exécutés.


P1010074Ne restait plus qu’à remettre le meuble à sa place. Le problème c’est que la partie du meuble qui occupait le mur du fond ne pouvait plus aller au même endroit puisque l’insert en occupait une partie.


Qu’à cela ne tienne. Notre ami G… avait tout prévu. Il suffisait de couper la partie devenue inutile.


A quelques jours de là, un midi, notre voisine T…, qui faisait le ménage chez eux, entra comme une bourrasque chez nous et me dit : ça y est le père G… a coupé son meuble et tu ne devineras jamais comment !


Devant mon air en point d’interrogation elle s’écria : « à la tronçonneuse! ».


Après les mots rituels que l’on dit dans ces cas là : « Pas possible ! », un fou rire nous pris.


Voulant voir le résultat de cet exploit technique digne du parfait bricoleur, l’après midi même je me rendis là où l’exigeait ma curiosité.


Je fut accueilli par un chaleureux : « Ca y’est, venez voir ! ». En effet c’était un spectacle qui valait le déplacement. Je n’étais pas déçu.


De la partie coupée du meuble pendaient de chaque côté de la saignée, des échardes énormes. La coupe était de biais, pas d’équerre. Comme travail c’était splendide, pour du bois de chauffage. Mais là !!!


Devant mon air perplexe et prenant sans doute conscience que quelque chose n’allait pas Monsieur G… pris la sage décision de faire appel, quelques jours plus tard, à l’excellent menuisier d’un village voisin.


⫷⫸

Filed under: Non classé

Reste de repas

Reste de repas P1010026.JPG

 

Un bûcheron, sans doute affamé, après la coupe de bois menée tambour battant, fut tout heureux d’entendre sonner midi. L’effort, comme chacun sait, ouvre l’appétit. Se délectant sans doute de ce que son épouse lui avait préparé, il se coupa une tranche de pin. Dans sa précipitation de manger, il ne s’aperçut pas qu’il avait par mégarde tranché dans un chêne. Aussi en mordant dedans y laissa-t-il quelques dents !

Filed under: Non classé

Amer comme chicotin

Il y a parfois des expression ou des proverbes que nous utilisons ou que nous entendons sans en connaître les origines exactes. Par exemple le mot chicotin.


Le fait d’en avoir vu ce matin me donne l’idée d’en parler.


En fait il s’agit d’un champignon, peu courant habituellement, mais que cette année je trouve plus présent qu’à l’habitude. Je l’ai photographié dans son habitat, il paraît si appétissant qu’on peut dire en le voyant : « On en mangerait ». Ce que vous pouvez faire, vous n’en mourrez pas, mais pour la suite, vous ne serez pas déçu.


P1010061Le chicotin est ce beau et appétissant champignon que vous voyez sur la photo. Il est de la famille des bolets, c’est-à-dire qu’il n’est pas particulièrement dangereux à consommer si ce n’est que celui-ci est immangeable en raison de son amertume. Il se nomme « Bolet de fiel », « Bolet amère » ou bien « Chicotin ». D’où cette expression « Amer comme chicotin ».


J’en connais dans le pays qui en ont fait l’amère (ici le mot est bien adapté) expérience. Trop pressés, sans doute, de ramasser de superbes ceps de Bordeaux, ils n’ont pas suffisamment remarqué qu’un chicotin avait été glissé dans le panier par un ramasseur moins expérimenté que les autres.


Toujours est-il, que les papilles dilatées par l’odeur de la poêlée posée sur la table, leur bonheur de déguster une bonne fricassée de champignons fût de très courte durée. Les premières bouchées leur firent faire la grimace, et seule, ce jour-là, la poubelle, même pas le chat, put se régaler.


Si vous trouvez un jour un de ces champignons, détachez-en un petit morceau que vous poserez sur la langue. Ce n’est pas dangereux, mais vous aussi ferez la grimace et cette amertume vous tiendra quelques instants.


P1010063Si ramasser des champignons est un passe-temps agréable, faut-il encore prendre son temps pour le faire, bien observer ce qu’on trouve, laisser sur place ceux dont on doute, ou si vous voulez en savoir plus le mettre à part, surtout pas le mélanger à d’autres. (De toute façon il faut éviter au moment du ramassage de mélanger des champignons d’espèces différentes)


Et puis prenez le temps d’observer la nature autour de vous. Chaque champignon à un habitat caractéristique qu’il faut connaître. On ne ramasse pas des champignons comme des pommes de terre, avec tout le respect que j’ai pour elles.


Quand vous faites votre « cueillette » ne vous précipitez pas sur un autre champignon qui se trouve à quelques pas de vous. Il ne se sauvera pas en vous voyant. Je n’ai encore jamais vu un champignon détaler à mon approche. Du moins pas encore. Ou alors j’aurai par mégarde mangé un champignon hallucinogène.

Filed under: Non classé

Pose champignons

P1010056.JPGAprès la belle et chaude journée d’hier suivit de la petite pluie de la nuit, il faisait très lourd ce matin. En forêt une pesante moiteur faisait que la chemise collait à la peau rien qu’en marchant. Mais quel bonheur en parcourant les sous-bois ! Là où il n’y avait rien hier, de superbes ceps de Bordeaux montraient le nez ce matin. Cela nous annonce-t-il une poussée pour les prochains jours. Cela nous promet-il des paniers remplis à ras bords. Mais ne commençons pas à rêver.

P1010057.JPG

Surtout que les limaces sont toujours levées et ont commencé leur petit déjeuner bien avant nous !


Néanmoins c’est une affaire très sérieuse à suivre. Affaire qui ne peut-être confiée à personnes.

 

Ce qui est sûr : j’ai préparé mon écriteau à accrocher sur la porte.

 

« Absent pour convenances personnelles! « 

Filed under: Non classé